Research supervision

Research unit and research group supervision
Direction d’équipe de recherche, d’équipe d’accueil

1986-1989 : Responsable de la création du premier studio de musique informatique en Hongrie, au sein de l’Académie des Sciences de Hongrie, studio destiné à la recherche, à la création et à la pédagogie. Le montage du studio est terminé en 1989. (Actuellement, le studio informatique sert à l’enseignement de la composition assistée par ordinateur – CAO – à l’Université F. Liszt de Budapest).Tâches assumées pendant cette période : projet et achat du matériel du studio [autour d'un Macintosh et d'un IBM-PC avec échantillonneurs, synthétiseurs, etc.] ; organisation d’un comité des conseillers composé de chercheurs et compositeurs étrangers ; l’équipement du matériel et des logiciels du studio a été choisi par ce comité. Le travail scientifique et les projets de pédagogie ont été prévus en fonction de la participation des chercheurs et des compositeurs hongrois. Malgré les projets de CAO, de pédagogie et de recherche conçus jusqu’en 1989, le travail de ce studio est devenu extrêmement limité faute de locaux à Budapest.
1996 : Montage d’un dossier de JE Musique à l’USHS (actuellement : UDS), à l’UFR Arts.
1997-2001 : Initiatrice et responsable de l’ JE 2114 « Méthodes nouvelles en musicologie »
2001-2002 : Responsable de l’équipe Musique de l’EA 3402 de l’UMB « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistique (équipe Musique avec 20 chercheurs et une trentaine de doctorants)
Juin 2002 – Mars 2010 : Responsable (directrice) de l’EA 3402 de l’UMB, ACCRA, « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques » (EA ayant 100 membres : 36 enseignants-chercheurs, 75 doctorants en 2008-2009). Actuellement : avec 3 sous-équipes : Musique ; Arts Plastiques ; Arts du spectacle ; Travail assumé sans aucune aide de secrétariat.
Depuis septembre 2011 : Responsable de l’axe de recherche no 2 du LABEX GREAM de l’université de Strasbourg : « Approches sémiotiques et esthétiques de l’acte musical »
Depuis 2011 –2012 : Initiatrice et responsable du groupe de travail international sur le thème de « La narratologie et les Arts » (organisation de rencontres annuelles depuis décembre 2012). Titre fédérateur : « L’art comme texte : approches narratologiques, sémiotiques et trans-médiatiques ». Avec le soutien de l’université de Strasbourg et de l’IUF, et le Labex GREAM) Collègues collaborant de plusieurs pays : Italie, Finlande, Hongrie, Roumanie, États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Belgique, etc.
Depuis 2012 : Responsable de l’organisation des journées ou des colloques internationaux annuels sur la musique contemporaine (au CDMC, Paris), en lien avec le LABEX GREAM, l’Université de Strasbourg et l’IUF.

 

 

Research supervision (habilitations, thesis, examination boards)
Direction de travaux de recherches (HDR, thèses, jurys)

Direction de HDR :

Avril 1997 : Marc Battier sur la musique électro-acoustique et de synthèse

Septembre 1997 :J.-F.Kremer, sur les topiques dans l’histoire de la musique

Printemps 2003 : Beat Föllmi, mai 2003, Habilitation, (sur la narrativité et philologie en musique)

En préparation : Tatjana Mehner, Allemagne, pour 2014

Direction de thèses : sur les sujets des XIXe et XXe siècles

Thèses soutenues sous ma direction depuis 2002,

1/ Christine Kohler, déc.2001, sur Mauricio Kagel

2/ Ludovic Bargheon, « La notion du labyrinthe dans la musique de C. Miereanu », juin 2003 ;

3/ Mathieu Schneider, sept. 2003, sur « Etude des rapports de la musique aux genres littéraires chez G. Mahler et R. Strauss »

4/ Laurence Le Diagon-Jacquin, nov. 2003, « La musique de Liszt et les arts plastiques »

5/ Patricia Ruiz, juin 2004 : « ‘Fierrabras’ de F. Schubert : un opéra héroïque et romantique de 1823 »

6/ Pierre-Emmanuel Lephay, déc. 2009, « Que faire d’une œuvre inachevée ? Les choix interprétatifs face au manque avec les exemples de Die Kunst der Fuge de Bach, Khovanschina de Moussorgsky, et la Neuvième Symphonie de Bruckner »

7/ Suivi du TEP de Ryutaro Suzuki, CNSMDP, Paris, 2012-2013, sur les œuvres pour piano de F. Liszt : « Les paraphrases de Liszt : entre transcription et (re)création, l’exemple des Réminiscences de Don Juan » (janvier à mai 2013), soutenu en juin 2013.

8/ Thèse dirigée en Hongrie : DLA de Krisztina Megyeri, Université F. Liszt de Budapest, juin 2013, « Dramaturgie et modes d’expression de l’opéra Love and other Demons de P. Eötvös ».

9/ Thierry Mathis, (24 juin 2013), « Le clavecin en France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Découvertes organologiques et nouvelles techniques de l’interprétation », Université de Strasbourg, (membres du jury : Denis Herlin – CNRS ; Davitt Moroney – Univ. de Berkeley ; Joachim Steinheuer – Univ. de Heidelberg ; Martial Guédron – Univ. de Strasbourg) [Diplôme de doctorat obtenu avec les félicitations du jury.]

Thèses inscrites : 7 à l’université de Strasbourg

-          Les 1001 contes musicaux, Marie Roskosz, (les contes dans la musique contemporaine) depuis 2010

-          Une étude sur l’intertextualité dans le Rake’s Progress d’Igor Stravinsky, Bienvenido Arana, depuis 2010

-          L’écriture de la lumière dans les opéras du début du XXe siècle, Mélanie Freidinger, depuis 2010

-          Les interprètes face à la Sonate en si mineur de F. Liszt (Daniela Tsekova, 2008)

-          L’influence de la culture polonaise dans les œuvres de F. Chopin, Adeline Stehlin, 2011

-          Le dernier style de Chopin : contexte, analyse narrative et étude de l’interprétation, Julie Walker, 2011

-          [L’accordéon contemporain dans la musique occidentale et orientale : étude comparative. Ali Mnaja, 2005 – actuellement suspendue]

-          [Filippo Zapponi: sur Licht de Stockhausen – actuellement suspendue]

-          Tingting Yang, La musique spectrale française et les compositeurs étrangers (depuis 2013)