Home / Accueil

Márta Grabócz (née en 1952) est musicologue et professeur à l’Université de Strasbourg (Faculté des Arts) et membre senior de l’IUF (depuis 2009). Elle a obtenu son  diplôme de musicologue à l’Académie F. Liszt de Budapest.

Detailed CVPublicationsConferencesTeachingAdministrative
and scientific responsibilitives

Entre 1977 et 1990 elle menait une activité de chercheur à l’Académie des Sciences de Hongrie, et elle était critique musicale et intervenant dans les productions radiophoniques à Budapest dans le domaine de la musique contemporaine.

En 1981-82 elle a suivi des études doctorales en vue de la préparation d’une thèse de 3e cycle à Paris (universités de Paris VIII, Paris I et à l’IRCAM).

En 1985 elle a soutenu sa thèse de doctorat à Paris I, sous la direction de Michel Guiomar.

Entre 1986-1989 elle était initiatrice et organisatrice du premier studio de musique informatique en Hongrie (au sein de l’Institut de Musicologie, MTA). Ce studio a été destiné à la recherche, la composition et la pédagogie, mais son équipement a été transféré dans les années 1990 à l’Académie de musique F. Liszt de Budapest.

En 1989, elle a reçu le degré « Kandidátusi » » à l’Académie des Sciences, Hongrie.

Nommée à Strasbourg II en 1991, elle crée et dirige la JE 2114 « Musique » entre 1997-2001, puis elle dirige entre 2003 et 2011 l’équipe de recherche interdisciplinaire intitulée « Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques » (EA 3402) de l’Université de Strasbourg. Actuellement elle est responsable de l’axe de recherche « Approches sémiotiques et esthétiques de l’acte musical » du LABEX GREAM (Université de Strasbourg).

En 1993 : soutenance d’habilitation à diriger des recherches, Université de Paris I.

Depuis 1995, elle est professeur invité et conférencière invitée dans plusieurs universités et congrès européens.

Depuis octobre 2009,  elle est nommée membre senior de l’IUF (Institut Universitaire de France) pour cinq ans.

Depuis cette nomination, elle a créé deux types de rencontre internationale annuelle ou bisannuelle dédiés à la narratologie et les arts, respectivement, à certaines problématiques de la musique contemporaine (1/« L’art comme texte. Approches narratologiques, sémiotiques et trans-médiatiques » ; 2/ par ex. : « Modèles naturels et scénarios imaginaires dans les œuvres de P. Eötvös, F.-B. Mâche, J-C. Risset » [2012] ; « Les œuvres de K. Saariaho entre influence littéraire et inspiration visuelle » [2013]).

Grâce à la dotation de l’IUF, elle a également initié une collection d’écrits de compositeurs contemporains (1 ouvrage publié, 1 avant parution, 4 autres en préparation).

15 mars 2010 : a reçu le prix Szabolcsi du Ministère de la Culture de Hongrie (premier niveau de distinction du Ministère de la Culture en Hongrie).

Mai 2011 : Nomination comme chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques (Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, France).

Depuis 2001, elle élève seule sa fille adoptive Eva, née en 1999.

Elle a publié quatre monographies et a dirigé (ou codirigé) sept livres collectifs dans les domaines de la signification (ou la narratologie) mu­sicales, et de la musique contemporaine.

Derniers ouvrages parus :

  • Musique, narrativité, signification, L’Harmattan, 2009 (380 pages)
  • Entre naturalisme sonore et synthèse en temps réel, Paris, EAC, 2013 (285 pages)
  • Sens et signification enmusique, sous la direction de M. Grabócz, Hermann, 2007 (300 pages). 
  • Gestes, fragments, timbres. La musique de György Kurtág, codirection avec Jean-Paul Olive, L’Harmattan, 2009 (350 pages).
  • Les Opéras de Peter Eötvös entre Orient et Occident, sous la direction de M. Grabócz, Paris, EAC, 2012 (185 pages).
  • Des temporalités multiples aux bruissements du silence. Daniel Charles in memoriam, codirection avec G. Mathon, Hermann, 2013 (livre de 447 pages avec CD).
  • Tanulmànykötet Ujfalussy József emlékére, [Festschrift à la mémoire de József Ujfalussy], codirection avec Melida Berlász, L’Harmattan Budapest, 2014 (570 pages).